Zinédine Zidane classe à la Française

Zinédine Zidane

2 min read

Le seul Dieu du stade

Si j’étais croyant, je croirais d’abord en Zinédine. Peu importe avoir quelqu’un qui change l’eau en vin et qu’importe le ballon, pourvut qu’on ait Zinédine. Si ça ne tenait qu’à moi, je lui confierais la présidence du pays, le droit de garde de mes enfants et les codes nucléaires. Parce que pour Zizou, être le meilleur footballeur français de l’Histoire et avoir tout gagné en tant que joueur n’est pas suffisant. Il est aussi devenu le meilleur entraîneur du monde en l’espace de 3 saisons. C’est le crâne chauve le plus apprécié de France et tout le monde lui doit une fière chandelle. Tous les chauves au moins, qui ont, grâce a lui fait un bond dans la société. Mes enfants seront obligés (non pas d’être chauve) d’avoir un poster à son effigie, fille ou garçon : même punition.

Tous les 16 Juillet on se repassera la cassette de la finale de 1998, dans les conditions du direct. Et à chacun de ses buts, on exultera de la même manière qu’il y a 20 ans (avec des mots cette fois, j’avais 3 ans en 98). On écoutera évidemment du Johnny toute la journée, parce que ça non plus je ne m’en rappelle pas. Et parce que le super-héros c’est Zimzim Zidane, on ira en voyage à Marseille faire notre pèlerinage, suivre ses pas, rencontrer les personnes qui l’ont fait grandir. Et de tous ses gestes fous, ses virgules, ses enchaînements roulette – passement de jambe, je ne saurais en choisir un plutôt qu’un autre. Qu’il le fasse d’une manière préméditée ou sur un coup de tête, son choix est dans 99% des cas celui à faire. C’est un régal de plaisir, du football à l’état pur.

Pour l’éternité

Des choses sûres de la vie, il y a la mort, la hausse des taxes et l’amour pour Zidane. Alors quand les taxes m’auront tué, j’emporterai avec moi quelques bribes de mémoires pour l’idole de ma génération. Avant ça j’espère avoir un jour un peu plus que mes 350€ actuels sur mon compte. J’envisagerai alors la construction d’une statut, l’ouverture de commerces, de boulangeries, de coiffeurs… Et puis je donnerai le reste pour un package « Vivre for real doublé Brésil 98 + panenka anthologique Italie 06 ». Après ça, on pourra mourir tranquille, le plus tard possible, mais on pourra.